Revue futuribles n° 430

Géopolitique - Institutions

La réflexion prospective en Afrique. Discours et pratiques

Par

Comme mentionné en ouverture de l’article précédent, de Souleymane Bachir Diagne, ce numéro de Futuribles marque le lancement d’une nouvelle série, portant cette fois sur l’Afrique. Le premier volet de cette série s’intéresse à la prospective telle qu’elle se pratique en Afrique ; et dans l’article qui suit, le directeur de l’Institut des futurs africains, Alioune Sall, propose un panorama des discours et des pratiques de nature prospective entrepris en Afrique depuis une quarantaine d’années.

Il montre ainsi combien les États africains ont investi la discipline, dès les années 1960 et surtout à compter des années 1990, s’attachant à développer des « visions », nationales ou régionales, destinées à guider les stratégies de développement. Et après un rappel assez détaillé de ces nombreux exercices de prospective engagés en Afrique, il en analyse les principales caractéristiques ; il montre dans quel contexte et de quelle manière ils ont été réalisés ; il souligne les difficultés institutionnelles auxquelles ils ont pu se heurter, etc. Enfin, il s’interroge sur l’évolution possible des études nationales de perspectives à long terme (les ENPLT, très largement promues par l’Institut des futurs africains), compte tenu de la façon dont elles ont été menées, du degré d’implication des acteurs (États, organisations internationales, agences d’aide au développement…), de leur impact…, invitant à poursuivre les exercices prospectifs en Afrique mais en tenant compte de ce bilan, afin qu’ils puissent jouer un rôle plus efficace sur les stratégies de développement.

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner