Revue futuribles n° 421

Entreprises, travail

La révolution de l’immatériel

Par

Beaucoup d’entreprises, d’analystes, de décideurs économiques ou politiques ont encore aujourd’hui le regard rivé sur le court terme et les profits immédiats, se fondant sur des indicateurs essentiellement quantitatifs et financiers. Pourtant, la richesse et la pérennité d’une organisation ne reposent pas uniquement sur des facteurs quantitatifs, comme le montre régulièrement, dans ces colonnes, André-Yves Portnoff. De nombreux éléments d’ordre immatériel entrent en jeu, allant de la prise en compte du numérique aux relations humaines dans l’entreprise, en passant par le style de management.

Cet article fait ici le point sur cette révolution de l’immatériel dans les organisations (territoires inclus) et sur la façon dont elle peut être prise en compte par celles-ci dans leurs stratégies. André-Yves Portnoff rappelle ainsi les grandes caractéristiques du capital immatériel, quels en sont les principaux facteurs constitutifs (intelligence collective, capital relationnel, management horizontal, etc.), et fait le point sur la méthode d’évaluation du capital immatériel et de la valeur des organisations (V3) qu’il a mise au point en s’appuyant sur un groupe de travail réuni par l’association Futuribles International. Cet outil alternatif, testé à plusieurs reprises dans diverses entreprises, vise à aider les organisations à intégrer ce capital immatériel dans leurs diagnostics stratégiques, et à en faire un facteur de croissance et de richesse.

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner