Futurs d'antan, Revue futuribles n° 412

Économie, emploi - Entreprises, travail

Le travail dans 20 ans (1995). Synthèse du rapport du groupe du Commissariat général du Plan

Par

Alors que le gouvernement français se heurtait, au moment de boucler ce numéro de la revue Futuribles, à l’opposition d’une partie de l’opinion au projet de loi El Khomri visant à réformer le droit du travail, il est intéressant de relire le rapport Le Travail dans 20 ans, publié en 1995 par le Commissariat général du Plan, et particulièrement sa préface signée Jean Boissonnat. Si ce rapport contient en effet quelques anticipations manifestement erronées (telle la crainte que la France souffre de pénurie de main-d’œuvre en 2015), il se révèle d’une grande actualité sur la nécessité de réformer le droit du travail : donner plus de place à la négociation collective, introduire plus de flexibilité sur le marché du travail pour développer l’emploi, créer un « contrat d’activité », etc.

Comme le montre ce résumé du rapport Boissonnat, les stratèges gouvernementaux appelaient déjà à une transformation du droit du travail, dans une logique partenariale, pour adapter les entreprises françaises aux évolutions socio-économiques constatées et à venir. Et le diagnostic qu’ils posaient au départ tient toujours aujourd’hui : « la cause première des difficultés [est à] chercher […] dans l’articulation entre les mécanismes économiques et le fonctionnement social […] C’est l’incapacité collective du pays à penser et organiser autrement le travail qu’il faut mettre en cause. » Les préconisations d’alors s’avèrent encore plus pertinentes aujourd’hui à la lumière des évolutions observées, mais le problème de leur mise en œuvre reste entier.

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner