Revue futuribles n° 406

Économie, emploi - Entreprises, travail

La nouvelle révolution industrielle. Un eldorado pour un capitalisme triomphant ?

Par

Les deux dernières décennies ont été marquées par une accélération et une diffusion très rapide, dans l’économie et la société, des technologies de l’information et de la communication. Partant de là, de nombreux auteurs, à l’instar de Jeremy Rifkin par exemple, estiment que nous sommes à l’aube d’une nouvelle révolution industrielle à même de bouleverser notre modèle économique et de mettre un terme à l’ère capitaliste. Alain d’Iribarne ne conteste pas l’ampleur des mouvements en cours dans les sociétés industrialisées, mais il considère, en s’appuyant sur l’analyse faite par Fernand Braudel de la dynamique du capitalisme, qu’ils ne déboucheront pas sur la mort du capitalisme : celui-ci, fort de sa capacité d’adaptation séculaire, saura rebondir en recourant à toutes les innovations récentes pour dénicher de nouvelles sources de profit. Il montre ainsi, dans cet article, où se trouvent les racines de ce rebond (les forces relativement intangibles des organisations capitalistes, les opportunités ouvertes par les innovations d’intermédiation, l’économie du partage et la croissance verte, les innovations organisationnelles offertes par la société de l’information, etc.). Mais il souligne aussi les grandes questions et les limites auxquelles ce nouveau paradigme productif demeure confronté, en termes de respect de la ressource humaine, de sécurité des données personnelles, de gestion des risques… Un exercice prospectif sur l’entreprise de demain qui débouche ici sur une adaptation et non la mort du capitalisme, mais qui appelle, entre les lignes, à revoir la place de l’humain dans le système.

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner