Revue futuribles n° 404

Territoires, réseaux

Prospective conceptive : pour un futur ouvert. Approche théorique et illustration dans le monde du transport

Par

Nouvelles technologies, big data, nouvelles techniques analytiques (algorithmes…) : les outils à la disposition du prospectiviste pour étudier l’évolution de variables lors d’un exercice prospectif se sont considérablement perfectionnés ces dernières années. Pour autant, la prospective a-t-elle vocation à fournir des analyses fortement détaillées, à prédire ou produire précisément l’avenir ? Sans doute pas, selon Georges Amar, ou en tout cas pas seulement. Comme il y invite dans cet article, l’important aujourd’hui, dans le domaine de la prospective, est « plutôt d’ouvrir l’avenir, de lui redonner […] de l’air, des marges de manœuvre ». C’est pourquoi l’auteur milite ici pour une prospective non prédictive, qui se concentrerait davantage sur les changements de paradigmes susceptibles de se produire, et sur les possibilités ainsi ouvertes par les paradigmes émergents.

Georges Amar illustre son propos par les changements de paradigmes en cours dans le monde du transport (émergence du « transmodal », « vie mobile »…), et leurs incidences socio-économiques (en termes d’usages, d’outils et moyens, mais aussi sur les acteurs du secteur). En ce sens, cette approche de la prospective, qu’il qualifie de « conceptive », permet de dégager des ressources cognitives neuves, offrant un avenir fertile et ouvert, tant aux acteurs d’aujourd’hui qu’aux générations futures.

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner