Futurs d'antan, Revue futuribles n° 404

Économie, emploi

Coût et valeur de la vie humaine selon Sauvy (1977)

Par

Comme le montre Nicolas Treich dans ce numéro, dans son article sur la valeur d’une vie humaine en économie, l’évaluation des politiques publiques pourrait bien, dans un contexte de rationalisation des choix budgétaires, recourir plus fréquemment à la valeur statistique de la vie humaine pour alimenter les analyses en amont des prises de décision politique. Cet instrument économique fait partie de l’arsenal classique des analyses coûts-avantages dans les pays anglo-saxons. Moins systématiquement utilisé en France, le fait de donner une valeur à la vie humaine n’y est pas pour autant nouveau. Comme le montre ici Alain Parant, en reprenant les analyses publiées il y a près de 40 ans par l’économiste et démographe français Alfred Sauvy, il est relativement aisé de déterminer le coût d’une vie humaine et d’en apprécier l’opportunité ou la « rentabilité » à différents âge (ce selon que l’on se trouve dans une économie stationnaire ou en croissance). Et s’il est plus difficile ou moins « politiquement correct » d’en déterminer la valeur, cette valeur existe de facto selon Alfred Sauvy, de par le traitement socio-économique qui est prodigué aux hommes à différentes périodes de leur vie, mais ne repose pas toujours sur les bons critères d’évaluation.