Revue futuribles n° 398

Recherche, sciences, techniques

Produire des scénarios par centaines. Comment les démarches statistiques renouvellent les approches prospectives

La plupart des démarches prospectives nécessitant une évaluation quantitative des scénarios retenus procèdent en deux temps : d’abord une exploration qualitative des déterminants à partir de laquelle on choisit un nombre restreint de jeux d’hypothèses, débouchant sur un nombre lui aussi restreint de scénarios ; puis l’application d’un modèle mathématique traduisant en données d’entrée les hypothèses retenues afin de quantifier les différents scénarios identifiés. Néanmoins, comme le souligne cet article, la complexité croissante des contextes et les interactions possibles des différents facteurs intervenant dans les champs d’étude remettent en question ce mode de fonctionnement : la représentativité des hypothèses retenues ne constitue plus une garantie de la qualité des scénarios qui en découlent.

C’est pourquoi les auteurs proposent, dans cet article, de procéder différemment, en conservant tous les déterminants identifiés dans le champ de l’étude et en faisant tourner les modèles des centaines ou milliers de fois pour en sortir autant de scénarios possibles, les choix qualitatifs étant alors opérés, dans un second temps, dans l’« espace-cible » de ces scénarios. Elles présentent ici cette méthode alternative consistant à construire des bases de données de scénarios pour explorer l’espace des incertitudes, et son intérêt pour la prospective, ainsi qu’un cas concret d’utilisation de cette méthode dans le domaine de l’économie du changement climatique.