Tribune européenne, Revue futuribles n° 398

Géopolitique - Institutions

L’émergence d’un néopopulisme européen

Par

L’année 2014 est une année importante pour l’Union européenne qui verra en mai, pour la neuvième fois depuis 1979, les citoyens de ses États membres élire les députés les représentant au Parlement européen. Mais avec un scrutin proportionnel et dans le contexte socio-économique pour le moins tendu qui prévaut en Europe depuis six ans, le risque est grand de voir grossir les rangs des partis d’extrême droite. Car comme le montre ici Jean-François Drevet, les mouvances « néopopulistes » se renforcent un peu partout sur le continent depuis quelques années, que les pays soient en crise ou non, et tendent à converger au-delà de leurs frontières nationales respectives, via leur critique du fonctionnement de l’Union européenne et dans leur défense de l’« identité occidentale ». Si l’on ajoute à cela la faiblesse politique des partis de gouvernement à l’égard des questions religieuses et identitaires, et la « courte échelle » que se font réciproquement les extrémistes nationalistes et les groupes musulmans fondamentalistes, il y a lieu de s’interroger sur l’issue des prochaines consultations électorales, leur impact sur la cohésion sociale dans les différents pays de l’Union, et les conséquences qu’elles pourraient avoir sur le fonctionnement des institutions européennes.

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner