Revue futuribles n° 398

Territoires, réseaux

Le retour des villes. Le “city localism” peut-il refonder une pensée politique ?

Par

Crise économique, crise écologique, réchauffement climatique, etc. : la situation est grave et peut parfois paraître désespérée à en juger par l’incapacité des États à résoudre les défis qui se posent à eux dans ce contexte, au niveau national, mais aussi à l’échelle internationale — tant il semble difficile de mettre en place des régulations (économiques, environnementales…) mondiales. Pourtant, comme on a pu le lire dans ces colonnes à plusieurs reprises?(voir notamment n° 354 et 392), de nombreuses initiatives encourageantes émergent à l’échelle locale, qui peuvent constituer autant de terrains d’expérimentations éventuellement transposables au niveau national, ou en tout cas apporter d’utiles contributions aux efforts politiques en cours pour juguler les conséquences de ces différentes crises.

Les villes seraient-elles de retour et pourraient-elles, de par leurs actions locales, parfois relayées par les réseaux qu’elles développent entre elles, contribuer à un renouveau de la pensée politique, voire favoriser l’émergence de nouveaux modèles de société souhaitables. C’est en tout cas une piste ouverte par le « city localism », comme le montre ici Jean Haëntjens, qui pourrait indiquer de nouvelles voies d’avenir à des sociétés certes mondialisées, mais également aujourd’hui bloquées.

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner