Revue futuribles n° 394

Géopolitique

Les paradoxes de la Corée du Sud

Par

Passée du statut de « dragon asiatique » à celui de « nouveau pays industrialisé », puis à celui de pays désormais « développé », la Corée du Sud a un statut particulier en Asie. Ancien royaume tributaire de la Chine, elle était sous l’orbite du Japon au début du XXe siècle, avant de devenir un grand allié des États-Unis au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Dans un contexte économique sensiblement modifié (ouverture et essor économique spectaculaire de la Chine, crise économique mondiale…), le pays dispose de nombreux atouts à faire valoir, de vastes compétences en matière de recherche et d’industrie, et cherche à développer une nouvelle stature internationale.

Comme le montre ici Arnaud Leveau, la Corée du Sud est un pays d’Asie avec lequel il faut compter, qui cherche à nouer des alliances à la fois commerciales et géopolitiques, notamment avec l’Europe, pour faire face à un éventuel relâchement de l’alliance avec les États-Unis et, surtout, à la montée en puissance de la Chine, son principal partenaire commercial mais aussi un grand rival régional. L’auteur dresse ici un état des lieux assez complet de la situation de ce pays, montrant notamment comment Séoul fait évoluer sa politique asiatique, et les perspectives géopolitiques et géoéconomiques que cela dessine pour les années à venir.

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner