Revue futuribles n° 393

Économie, emploi - Société, modes de vie

Transferts publics et privés entre générations. Enjeux idéologiques et perspectives (1) : pour des transferts publics soutenables en France

Par

Voici près de 40 ans que la France est confrontée à une succession de crises qui mettent à mal son système de protection sociale, auxquelles s’ajoutent désormais les conséquences du vieillissement démographique (en termes d’emploi, de santé publique, de dépendance…) et les limites liées à l’endettement de l’État. Les gouvernements, de droite comme de gauche, se succèdent sans réellement fournir de solution miracle, à tel point que le temps est peut-être venu d’entreprendre une révision d’ampleur du système social français et des termes du contrat qui lie les citoyens entre eux et à l’État.

Lorsqu’on examine cette question avec un réel regard prospectif, l’un des éléments clefs tient à la façon dont s’organisent les transferts à la fois publics et privés entre générations qui, implicitement ou explicitement, témoignent de l’orientation générale du « contrat social ». C’est pourquoi Futuribles ouvre ses colonnes, ce mois-ci, à une vaste réflexion sur ces transferts intergénérationnels, au travers de deux articles présentant les enjeux idéologiques sous-jacents et les perspectives en la matière — le premier analysant les modalités qui permettraient des transferts publics soutenables en France ; le second portant sur les transferts privés et les actions possibles pour rendre la société française moins patrimoniale.

André Masson examine donc, dans ce premier article, les transferts publics entre générations. Après un rappel du « triangle idéologique » des discours sociogénérationnels (paradigmes du libre agent, de l’égalité citoyenne, et multisolidaire) et des dilemmes sous-jacents pour l’État, il analyse les modalités de transfert permettant d’assurer la solvabilité, à terme, de l’État-providence, selon les trois paradigmes identifiés : 1) retrait de l’État, promotion de l’épargne et de la rente viagère si la priorité est donnée au « libre agent » ; 2) réorientation de l’État en faveur de la jeunesse dans le cadre de l’« égalité citoyenne » ; 3) sauvegarde de la protection des plus âgés via un pacte social rénové dans l’optique « multisolidaire ». Mais André Masson souligne aussi combien il sera difficile d’engager une réforme ou l’autre dans un pays aussi tiraillé que la France entre ces trois voies d’avenir. Enfin, il propose, en annexe, un développement plus détaillé, focalisé sur les voies de réforme possibles du système de retraite dans un cadre multisolidaire (qui est parfois considéré comme le paradigme dominant en France).

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner