Forum, Revue futuribles n° 387

Géopolitique

Intégrer la Turquie dans l’Union européenne : une nécessité

Par

Un an et demi après le début des « printemps arabes » et face à un contexte régional très incertain en Méditerranée (Syrie, Égypte, conflit israélo-arabe…), le profil atypique de la Turquie est régulièrement mis en avant, tantôt comme modèle, tantôt comme pivot possible. De fait, certains observateurs insistent sur la pertinence qu’il y aurait, pour l’Union européenne, à revoir sa position à l’égard de l’adhésion de ce pays à l’Union.

Pierre Chabal, qui partage cette position en faveur de l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne, présente, dans ce forum, les arguments plaidant en ce sens. Il insiste en particulier sur le changement de contexte géostratégique (la guerre froide n’est plus et l’Asie, orientale, centrale et méridionale, est en plein essor) mais aussi économique (la Turquie a fait d’importants efforts pour se conformer aux exigences communautaires et constitue de surcroît un carrefour stratégique pour l’approvisionnement énergétique de l’Europe). Il souligne également combien la Turquie est désormais essentielle à l’architecture sécuritaire de l’Europe et à la stabilité régionale, mettant en garde l’Union contre une attitude consistant à faire trop attendre ce pays qui, désormais, dispose d’autres horizons d’alliances et se voit courtisé par les pays asiatiques, Chine en tête. Dans un tel contexte, l’intégration turque n’est plus un choix, selon lui, mais une nécessité.

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner