Revue futuribles n° 383

Recherche, sciences, techniques - Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

OGM : l'opinion des Européens

Par

Les organismes génétiquement modifiés (OGM) font indéniablement partie des sujets qui ne suscitent pas du tout les mêmes réactions de part et d’autre de l’Atlantique. Alors que les cultures de plantes OGM sont très développées aux États-Unis et ne font pas ou peu polémique dans l’opinion publique américaine, les Européens font au contraire preuve d’une grande prudence voire d’une réelle méfiance en ce domaine. Daniel Boy le montre bien dans cet article, en s’appuyant sur les enquêtes Eurobaromètre réalisées depuis une quinzaine d’années auprès des citoyens européens : il n’y a jamais eu dans l’Union européenne de majorité en faveur d’un développement des OGM alimentaires et, entre 1996 et 2010, la part des personnes réticentes à un tel développement s’est même accrue. Au-delà de ce constat global de l’affirmation, au fil du temps, d’une franche opposition des Européens aux OGM alimentaires, l’auteur présente les disparités existant entre pays européens, et les raisons susceptibles de justifier ces différences.

Daniel Boy étudie ensuite la structure des opinions européennes dans ce domaine, selon le sexe, l’âge, la catégorie socioprofessionnelle des répondants, leur degré de « socialisation » à la science et leur niveau d’information : il souligne ainsi la plus grande réticence des femmes et, à l’inverse, une moindre aversion des jeunes, mais aussi une moindre réticence des classes aisées ; il note également l’importance du niveau de connaissance et de familiarisation à la science dans l’attitude à l’égard de l’alimentation génétiquement modifiée. Enfin, l’auteur compare les attitudes des Européens à l’égard des OGM alimentaires avec celles relatives au clonage animal et aux nanotechnologies, montrant la grande spécificité des OGM, objets d’un rejet très net et vraisemblablement durable (à l’instar du clonage animal) ayant bloqué le développement de cette innovation technologique en Europe ; il souligne néanmoins que les attitudes à l’égard d’autres innovations (comme les nanotechnologies) ne présagent en rien un échec semblable.

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner