Editorial, Revue futuribles n° 380

Économie, emploi

Le G20, et après ?

Par

La reprise mondiale s’est essoufflée, notamment dans les pays développés, le chômage atteint des niveaux inacceptables. Les tensions sur les marchés financiers se sont accentuées, essentiellement en raison des risques liés aux dettes souveraines en Europe. Des signes clairs de ralentissement apparaissent. Les déséquilibres persistent… Aussi « nous réaffirmons notre engagement à travailler ensemble et nous avons pris des décisions visant à redynamiser la croissance économique, à créer des emplois, à assurer la stabilité financière, à favoriser l’intégration sociale et à mettre la mondialisation au service des besoins de la population ».

Ainsi commence le communiqué final du sommet des chefs d’État et de gouvernement du G20 qui s’est tenu à Cannes les 3 et 4 novembre 2011, alors que le couple franco-allemand essayait d’enrayer la crise grecque et avant que l’Italie elle-même ne vacille. Mais qu’importe ? « Pour relever les défis immédiats qui se posent à l’économie mondiale, affirment les mêmes responsables, nous nous engageons à coordonner nos actions et nos politiques. »

À lire également

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner