Tribune européenne, Revue futuribles n° 379

Économie, emploi - Géopolitique - Institutions

Maastricht, vingt ans après

Signé en février 1992 et entré en vigueur en novembre 1993, le traité de Maastricht, constituant l’Union européenne, va bientôt fêter son vingtième anniversaire. Mais comme le montre ici Jean-François Drevet, après une période d’environ 10 ans marquée par de réels progrès dans l’intégration européenne, le soufflé est un peu retombé par la suite.
Alors que l’Union est aujourd’hui confrontée à l’une des plus graves crises qu’elle ait connues, cette tribune fait le point sur les trois grands piliers mis en place par le traité de Maastricht : l’union monétaire, la politique « intérieure », et la politique étrangère et de sécurité commune. Et dans ces trois domaines, la conclusion est la même : l’Union piétine faute d’accepter de passer à un stade supérieur, celui d’une véritable gouvernance européenne en matière à la fois économique, migratoire et diplomatique. Pourtant, sur le papier, l’Europe s’est donné les moyens de ses ambitions ; reste donc aux gouvernants nationaux à prendre la mesure des enjeux auxquels ils sont aujourd’hui (parfois violemment) confrontés et à opter pour la seule solution qui semble s’imposer, celle d’une gouvernance fédérale. Peut-être devront-ils toucher le fond pour réaliser qu’il n’y a pas d’autre moyen de remonter, mais alors l’Union européenne prendra une toute nouvelle stature.

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner