Futurs d'antan, Revue futuribles n° 375

Entreprises, travail - Institutions - Recherche, sciences, techniques

Science et renaissance de l’Europe. Le regard d’André Danzin en 1979

Par

Nous avons publié à maintes reprises, dans Futuribles, des cris d’alarme sur la situation de la France et de l’Europe, dont les économies sont en berne depuis plus de 30 ans et qui ne parviennent plus à suivre le rythme d’innovation qui conviendrait à des pays développés dans le contexte de ce début de XXIe siècle. Certes, on a pu assister à des tentatives de relance dont la plus emblématique, dans la période récente, est sans doute la « stratégie de Lisbonne », lancée en mars 2000, dont l’objectif majeur était de faire de l’Union européenne « l’économie de la connaissance la plus compétitive et la plus dynamique du monde » à l’horizon 2010. Mais nous sommes mi-2011 et le moins que l’on puisse dire est que l’objectif est loin d’être atteint. Et à relire le diagnostic et les recommandations posés par André Danzin en 1979*, il y a lieu de s’inquiéter quant à la capacité du Vieux Continent à prendre la mesure des défis scientifiques et techniques actuels et, surtout, à venir.

Pierre Bonnaure a relu le livre rédigé par André Danzin en 1979 suite à la demande de la Commission européenne de formuler des suggestions pour faire de la science et la technologie un moyen de relance de l’Europe. Après avoir rappelé le contexte de cette fin des années 1970, Pierre Bonnaure montre ici combien le constat dressé par André Danzin reste valable (une Europe en recul dans la compétition mondiale et en panne d’innovation). Il reprend les diverses recommandations formulées à l’époque qui, pour beaucoup conservent toute leur actualité (miser sur des activités à haute valeur ajoutée, jouer la carte des secteurs sobres en énergie et respectueux de l’environnement, investir dans les technologies de l’information, les éco-sciences du vivant…). Et si certaines de ces recommandations, concernant notamment l’organisation de la recherche en Europe, ont été concrétisées au cours des trois décennies qui ont suivi la parution de cet ouvrage, force est de constater que les Européens attendent encore la « renaissance de l’Europe » et qu’à trop tarder, on finira par ne plus réussir à les mobiliser pour y contribuer.

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner