Tribune européenne, Revue futuribles n° 373

Géopolitique - Institutions - Société, modes de vie

La Hongrie, la démocratie et l’Europe

Le passage de relais de la présidence de l’Union européenne de la Belgique à la Hongrie, début 2011, ne s’est pas fait sans remous. Mis en cause pour le vote d’une loi jugée liberticide, le gouvernement hongrois a subi un rappel à l’ordre appuyé s’agissant du respect des droits de l’homme et des principes démocratiques — chose rare en politique « intérieure » de l’Union.

Comme le montre ici Jean-François Drevet, la prise de fonction de la Hongrie à la tête de la présidence de l’Union, dans ce contexte, soulève trois questions importantes : quel est le rôle des présidences semestrielles dans une Union à 27 membres, désormais dotée d’un président du Conseil et d’un haut représentant pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité ? Comment l’Union peut-elle faire respecter les droits de l’homme et la démocratie à l’intérieur des États membres ? Et un pays peut-il adopter une loi s’appliquant aux « membres » de la nation lui correspondant (et donc susceptible de s’appliquer au-delà de ses frontières) ? Cette tribune examine ces trois questions et souligne les différents enjeux qui y sont liés.

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner