Tribune européenne, Revue futuribles n° 371

Économie, emploi

La dette, les États membres et l’Europe

Par

La crise économique et financière qui a marqué la fin de la décennie 2000 a contraint de nombreux États européens à accroître leur endettement pour venir au secours des citoyens et acteurs économiques qui en avaient fait les frais. Certains, comme la Grèce ou l’Irlande, et dans une moindre mesure l’Espagne ou le Portugal, en ont payé le prix fort, rappelés à l’ordre par l’Union européenne (mais aussi « sauvés » par la solidarité européenne). D’autres, comme la France, continuent à tirer sur la corde des déficits publics, s’affranchissant de plus en plus largement du respect des critères de Maastricht qui constituent un fondement majeur de l’Union économique et monétaire, sans paraître prendre conscience des enjeux et des conséquences très lourdes que pourrait avoir la perpétuation d’un surendettement de cette ampleur.

Jean-François Drevet, qui a bien conscience que la France s’aventure sur un terrain très glissant, consacre cette tribune à la question de la dette des États membres de l’Union européenne. Il rappelle la disparité des situations en la matière mais il tire aussi la sonnette d’alarme, insistant sur la nécessité de faire comprendre, en particulier à l’opinion française, que l’on ne pourra plus échapper bien longtemps à l’austérité budgétaire et aux sacrifices qui y sont liés.

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner