Revue futuribles n° 369

Institutions

Europe, mondialisation et gouvernance mondiale. L'Union européenne entre légitimation et dissolution

Par

L’Union européenne (UE) est au centre de toutes les critiques depuis déjà plusieurs mois. Les espoirs, nés de la ratification du traité de Lisbonne le 1er décembre 2009, de voir l’UE s’imposer sur la scène internationale ont été déçus ; l’UE s’enlise, incapable de s’assumer et de se faire entendre. Un contexte qui mène Bastien Nivet à poser la question de la pertinence de l’Union comme niveau décisionnel et de sa contribution dans la gestion des affaires étrangères.

Pour ce faire, il s’appuie ici sur deux notions, la mondialisation et la gouvernance mondiale, qui bien qu’elles soient « galvaudées » et largement « controversées », note l’auteur, restent très utiles pour saisir la conjoncture actuelle. En élargissant sa réflexion sur le système politique européen à l’action politique internationale, Bastien Nivet montre, en effet, en quoi l’UE aurait pu, et pourrait encore, devenir un acteur décisif au niveau mondial.

« Dans un système international en quête de mise en cohérence entre ce qui peut se décider à l’échelle mondiale, ce qui peut se décider au niveau des continents et des États, et la prise en compte des réalités locales, l’UE bénéficie de solides expériences politiques et institutionnelles à faire valoir », souligne-t-il, avant de se pencher, au regard de ce constat, sur les raisons de son effacement. Est-il provisoire et accidentel, s’interroge-t-il, ou le symptôme d’un malaise plus profond ?

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner