Revue futuribles n° 369

Institutions

Égypte : le temps des réformes ? La réforme sociale et l'inexorable temporalité de l'autoritarisme

Quand nos lecteurs auront en main ce numéro de Futuribles, les élections législatives du 28 novembre 2010 auront eu lieu en Égypte, sans doute sans trop de conséquences pour le pouvoir en place depuis 1981. Car si le peuple égyptien n’est pas exempt de soubresauts et descend volontiers dans la rue, depuis quelques années, quand la situation ne lui convient pas (en témoignent, par exemple, les « émeutes de la faim » en 2008), cela ne va jamais jusqu’à menacer le régime d’Hosni Moubarak. Le président égyptien, au demeurant, tend à lâcher du lest (ayant accepté par exemple, en 2005, des élections présidentielles pluripartites) et son fils, Gamal, pressenti pour lui succéder, compte parmi l’aile réformatrice du parti en place.

Pour éclairer ces questions souvent méconnues, cet article décrypte le contexte particulier de la politique intérieure égyptienne. Il souligne notamment le rapport fort différent au temps que peut avoir un régime autoritaire tel que celui d’Hosni Moubarak, comparé aux régimes démocratiques. Ce dernier, sans refuser la libéralisation politique du pays, avance à pas lents, alors que son fils serait plutôt enclin à accélérer le rythme des réformes. Ancienne et nouvelle gardes ont en commun de vouloir apporter à la société égyptienne des réponses efficaces à ses demandes pour pérenniser le régime, avec pour particularité, chez les réformateurs, la préconisation d’un contrat social visant à jeter de nouvelles bases de fonctionnement à la société civile. Reste à savoir laquelle des deux branches aura gain de cause et à quel horizon…

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner