Revue futuribles n° 364

Économie, emploi - Entreprises, travail

Le retour à l'industrie. Quand l'Europe se réveillera

Par

Le fondateur du groupe électronique taïwanais Acer vient d’annoncer aux constructeurs américains de micro-ordinateurs qu’ils disparaîtraient d’ici 20 ans. Il s’appuie assurément sur de nombreux et fâcheux précédents : la pratique, hélas fort répandue aux États-Unis mais aussi en Europe, de l’outsourcing et de la délocalisation vers les pays émergents à bas salaires des activités de production industrielle. Une pratique trop fréquente, affirme André-Yves Portnoff, dans les vieux pays occidentaux qui croient pouvoir conserver les tâches les plus « nobles » de recherche et d’innovation et se décharger des fonctions plus frustes de fabrication.
André-Yves Portnoff dénonce ici cette illusion et montre combien une telle stratégie est à terme suicidaire, aussi bien sur un plan économique que social (et d’emplois notamment), car on ne peut — affirme t-il — dissocier ainsi durablement des fonctions qui constituent un système cohérent, sauf à tuer en définitive nos propres capacités d’innovation.
Ayant ainsi dressé le constat affligeant de la pratique qui s’est répandue, il explique qu’elle résulte d’une incompréhension totale de ce que « économie de la connaissance » (qu’il préfère décrire comme une révolution de l’intelligence et la montée en puissance des facteurs immatériels) signifie. L’auteur, s’appuyant sur de nombreux exemples, montre finalement que la renaissance de l’Europe est possible et que la clef du succès passe par… le retour à l’industrie. Une industrie qui ne soit point asservie aux caprices d’action­naires uniquement préoccupés de profits financiers immédiats, mais faisant preuve de la patience nécessaire à un renouveau industriel fondé sur l’intelligence et la volonté collectives de tous les acteurs de l’entreprise et de ses parties prenantes.

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner