Tribune européenne, Revue futuribles n° 358

Géopolitique

Rétroprospective des traités européens

Par

Le 2 octobre 2009, les Irlandais se prononçaient en faveur du traité de Lisbonne, rejoignant ainsi les 24 pays déjà signataires. Une étape décisive en vue de l’entrée en vigueur du traité ; un « oui » qui a mis fin à une longue période de préparation et de ratification. En effet, dans la foulée, les derniers pays réticents, à commencer par la République tchèque, ont eux aussi signé le traité qui entrera en vigueur le 1er décembre 2009.
Un processus long donc, comme le souligne Jean-François Drevet, pour des avancées institutionnelles qui ne « sont pas à la hauteur des enjeux », eu égard à la conjoncture internationale et au contexte économique préoccupant. Après avoir rappelé la lenteur des processus de mise en œuvre des traités européens, l’auteur souligne, notamment, la nécessité pour l’Europe de se construire une politique économique commune, et de « se donner les moyens de se faire respecter » sur la scène mondiale.