Tribune européenne, Revue futuribles n° 357

Territoires, réseaux

Le TGV Sud, jusqu’où ?

Selon les prévisions de la Commission européenne, le trafic entre États membres de l’Union, dans les différents réseaux de transport existants (route, rail, voies d’eau…), pourrait doubler d’ici 2020. Il est donc indispensable d’investir substantiellement dans les infrastructures de transports, afin de disposer d’un réseau à même de supporter cette croissance du trafic. C’est pourquoi la Commission a prévu un budget de près de 500 milliards d’euros pour la période 2007-2020, dont plus de la moitié concentrée sur des projets ou axes prioritaires.
Parmi eux, l’extension du réseau ferroviaire à grande vitesse occupe une place déterminante, en particulier dans la partie sud-ouest de l’Europe. Mais, bien entendu, l’avancée d’un tel chantier repose aussi, pour une grande part, sur la volonté politique des gouvernements nationaux, en l’occurrence français, espagnol et portugais. Où en est le réseau ferroviaire à grande vitesse du sud-ouest de l’Europe ? Quels sont les objectifs et les perspectives des prochaines années ? Jean-François Drevet livre ici un éclairage précis de ce que pourrait devenir le réseau ferroviaire qui relie la France, l’Espagne et le Portugal, en moins de 10 ans.

À lire également

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner