Futurs d'antan, Revue futuribles n° 356

Population

La révolution démographique selon Adolphe Landry (1934). De la subordination des peuples au principe de rationalisation de la vie

Par

De formation plutôt littéraire, le Français Adolphe Landry (1874-1956) a commencé sa vie et sa carrière politique en se spécialisant plutôt dans le domaine économique. Ce n’est que dans les années 1920-1930 (après une première ébauche en 1909) qu’il investit le champ démographique, avec en point d’orgue la publication, en 1934, de La Révolution démographique. Ce travail, précurseur méjugé de la théorie de la « transition démographique », est intéressant à divers égards, ainsi que le montre ici le démographe Alain Parant.

L’ouvrage offre ainsi une rétrospective de l’évolution de la population mondiale du XVIIIe siècle à l’entre-deux-guerres, partant de laquelle Landry distingue trois régimes démographiques successifs, le dernier conduisant selon lui, inéluctablement, à la stagnation de la population, voire au dépeuplement. Si certaines anticipations tirées par Landry de son analyse de l’évolution démographique des pays industrialisés sont contestables, rapportées aux faits aujourd’hui observés — comme le montre Alain Parant s’agissant en particulier de la période qui a suivi la fin de la Seconde Guerre mondiale —, à plus long terme, rien n’est moins sûr.

Dans nombre de pays développés, la population ne s’accroît que par l’immigration et grâce à l’allongement de l’espérance de vie, celui-ci induisant un phénomène de vieillissement démographique. Côté natalité et surtout fécondité, la tendance est plutôt, sur longue période, à l’enlisement ; un enlisement qui pourrait bien donner raison, à terme, à la thèse d’Adolphe Landry. À moins que — comme lui-même le préconisait et s’est employé à le faire par son action dans le domaine des politiques familiales — les pouvoirs publics développent des incitations fortes en faveur de la natalité (au travers des allocations familiales, des modalités de garde d’enfants, etc.).

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner