Revue futuribles n° 350

La dérive des continents : l'Asie et l'Afrique

" Chinafrique " : le terme (calqué sur celui de Françafrique) se retrouve de plus en plus souvent dans les articles de presse ou titres d'ouvrage, ayant même été consacré comme le nom d'un site Internet (.com) dédié aux Chinois présents sur le continent africain (ou désirant s'y implanter). De fait, au-delà de la Chine, l'Asie développée renforce ses positions et sa coopération avec l'Afrique depuis plusieurs années, empiétant de plus en plus sur ce qui était un pré carré occidental (pour ne pas dire européen ou français). En contrepartie, l'Afrique y trouve de nouveaux moyens de développement et, même si la coopération avec l'Asie engendre sans doute aussi son lot de désillusions ou de nouvelles dépendances, le renforcement de la présence asiatique en Afrique offre, pour la première fois, aux Africains la possibilité de choisir leurs partenaires.

Quelle est la réalité de cette coopération afro-asiatique ? De quand date-t-elle, sur quoi repose-t-elle, quelles sont ses perspectives d'évolution ? Après un rappel historique montrant que les pays d'Asie ne sont pas de nouveaux venus dans le paysage africain, Jean-Raphaël Chaponnière présente la nature des relations, en particulier économiques et commerciales, qui unissent les deux continents, ne se limitant pas à la Chine ou à l'Inde. Il montre aussi la manière dont les pays asiatiques organisent leur " politique d'influence " en Afrique. Enfin, il présente les principaux enjeux et les perspectives de cette coopération (en termes d'accès aux ressources naturelles pour l'Asie, et de développement économique pour l'Afrique), tenant compte du changement de contexte qu'a entraîné la crise financière de 2008, comme des rivalités entre pays asiatiques (Chine et Inde en particulier).

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner