Revue futuribles n° 346

Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

La compensation carbone : un marché de dupes ? Changement climatique : le leurre des mécanismes de compensation des émissions de gaz à effet de serre

Par

Le réchauffement climatique fait aujourd'hui l'objet d'un vaste consensus scientifique et se trouve largement médiatisé dans la plupart des pays industrialisés. Son origine anthropique est aussi largement admise, d'où les efforts déployés par les gouvernants, la communauté internationale, les associations environnementales, etc., pour en limiter l'ampleur en agissant sur son principal moteur : les émissions de gaz à effet de serre (GES).
C'est dans ce contexte que s'est développé, ces dernières années, un marché de compensation volontaire des émissions de GES, dit " marché de la compensation carbone volontaire ", consistant à vendre aujourd'hui des actions ou des projets censés réduire à moyen ou long terme les émissions de GES, et compenser de la sorte les effets climatiquement néfastes des activités actuelles des acheteurs. En d'autres termes, ceux-ci se dédouaneraient des émissions dont ils sont aujourd'hui à l'origine, en payant pour une action de réduction des émissions de demain.
Si le principe peut sembler louable, lorsqu'on y regarde de plus près, l'idée d'une compensation carbone telle qu'elle est vendue aujourd'hui fait figure de leurre. Augustin Fragnière en apporte ici la démonstration en analysant précisément les estimations et prévisions existant en ce domaine (montrant combien les évaluations ex ante sont contestables), ainsi que les dimensions spatiales et temporelles très largement occultées par les acteurs du marché de la compensation carbone. Il montre enfin que les mécanismes de compensation carbone conduisent à des reports d'action, avec pour conséquences une aggravation des dommages et un besoin d'action accru dans le futur ; alors que des actions concrètes incitant à des changements de comportements dès maintenant auraient des effets à la fois plus nets et plus rapides sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner