Revue futuribles n° 333

Économie, emploi - Institutions

Les travailleurs pauvres en France. De la pauvreté active à la solidarité active ?

Par

Peu évoquée en France avant le début des années 2000, la question des travailleurs pauvres semble susciter un intérêt grandissant depuis, donnant par-là même le sentiment que leur nombre est lui aussi en hausse. Qu'en est-il effectivement et que recouvre cette notion de " travailleurs pauvres " ? Tel est l'objet de cet article de Julien Damon.
En premier lieu, tout est affaire de définition : il s'agit de préciser d'abord le seuil de pauvreté pris en compte et ce que l'on entend par travailleur (actif occupé ou / et chômeur ?). En effet, selon l'approche adoptée, les chiffres varient du simple au quadruple voire au quintuple. Optant pour une définition stricto sensu (les actifs occupés se situant sous le seuil de pauvreté), l'auteur estime le nombre de travailleurs pauvres en France à 1,6 million, un nombre important mais tendanciellement à la baisse depuis le milieu des années 1990.
Cela étant, souligne l'auteur, le phénomène de la pauvreté active n'en demeure pas moins scandaleux (et est apprécié comme tel par l'opinion), et place le système de protection sociale français face à ses contradictions et ses limites. D'où l'urgence d'une réforme - amorcée par les expérimentations de RSA (revenu de solidarité active) - à même de mettre un terme aux " trappes à pauvreté " qui font qu'il est parfois plus intéressant pour un individu, en termes de revenus, de rester dans l'assistance plutôt que de retourner vers l'emploi.

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner