Revue futuribles n° 332

Géopolitique - Société, modes de vie

Non au slogan " Islam versus Occident " ! Essai de géostratégie : réplique à la théorie du " clash des civilisations "

Par

Bruno Étienne l'affirme clairement dans cet article : raisonner en termes de clash des civilisations, en opposant Occident et Islam, résulte d'une erreur d'analyse majeure consistant à ignorer les multiples facteurs autres que religieux qui interviennent dans les relations entre l'Occident et le monde dit " arabo-musulman ". Pour dissiper ce malentendu, l'auteur commence par préciser sa définition des religions. Il rappelle, à cet égard, la concurrence existant entre le champ politique et le champ religieux, y compris dans le monde musulman, le champ politique ayant la plupart du temps le dernier mot s'agissant de la stratégie à adopter au plan des relations internationales.
Bruno Étienne s'interroge ensuite sur l'état du système international suite à la disparition de la bipolarité : monde unipolaire, multipolaire ? Il constate que nous sommes en présence d'un " immense capharnaüm idéologique " qu'il serait très réducteur de ne décrire qu'en termes religieux alors que les enjeux sont clairement géostratégiques : l'Europe et les États-Unis ont toujours eu à coeur de (re)dessiner la carte du Moyen-Orient conformément à leurs intérêts. Il évoque également les enjeux régionaux actuels (problème israélo-palestinien, question kurde, Irak, ressources en eau et en hydrocarbures...) et leur impact possible sur les relations Occident / Moyen-Orient.
Enfin, l'auteur présente les trois États en concurrence pour le leadership du Moyen-Orient : Turquie, Arabie Saoudite et Iran, rappelant au passage que " c'est la méconnaissance de l'Autre [qui alimente] la plupart des fantasmes, des préjugés et donc des peurs ".

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner