Revue futuribles n° 331

Géopolitique

Union européenne : la résistance turque. La Turquie veut-elle satisfaire aux conditions politiques de l'adhésion à l'Union européenne ?

Élargie à 27 membres depuis l'entrée de la Bulgarie et de la Roumanie en janvier 2007, l'Union européenne demeure susceptible de s'élargir à d'autres pays et notamment la Turquie, même si les négociations d'adhésion de ce pays ont été suspendues en 2006 en raison du problème chypriote. On le sait, cette possible adhésion turque suscite des réactions très mitigées dans l'opinion publique de certains États membres (dont la France), mais qu'en est-il côté turc ?
Jean-François Drevet fait ici le point sur les sources de blocage : critères internes (démocratie, état de droit...) et externes (contentieux avec la Grèce, question chypriote, question kurde...). Il souligne notamment que le gouvernement turc n'est peut-être pas si désireux d'intégrer l'Union, comme l'indiquent ses résistances et réticences à satisfaire les critères requis par les États déjà membres. Contrairement aux négociations antérieures (Méditerranée, Europe centrale et orientale), on est face à un pays dont le gouvernement, comme une partie de la population, n'est pas pressé de s'aligner sur le modèle européen. Peut-être serait-il sage, nous dit l'auteur, de les laisser avancer à leur rythme avant d'examiner leur possible entrée dans l'Union ?

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner