Tribune européenne, Revue futuribles n° 331

Géopolitique

À propos du veto slovaque

Pourquoi une tribune européenne dans Futuribles ? Les événements imprévus qui ont touché l'Europe à partir de 1989 ont entraîné une forte accélération de son évolution. Le paysage statique de l'après-Yalta s'est mis à évoluer à une vitesse sans précédent. L'irruption de l'économie de marché et dans une moindre mesure de la démocratie dans la moitié orientale du continent bouleverse les relations diplomatiques, et induit une forte de demande de coopération internationale et d'exercice en commun de la souveraineté.
Dans ce contexte, la prospective se trouve confrontée à des défis nouveaux. Alors qu'elle avait disposé, au cours des années 1970 et 1980, de tout le temps nécessaire pour analyser les différents futurs européens, elle doit maintenant se porter en avant de l'accélération de l'histoire, afin de conserver son rôle exploratoire et de maintenir la qualité de ses analyses.
Ces transformations sont en relation étroite avec la construction communautaire : élargissement de l'Union européenne, déploiement d'une politique de voisinage aux contours incertains, premiers balbutiements d'une politique de sécurité et de défense commune.
En effet, le rôle des institutions européennes n'est pas assez souvent apprécié à sa juste valeur, tant l'information les concernant est sommaire, biaisée ou incompréhensible. Comme l'ont montré de récents débats, il en résulte des erreurs d'analyse parfois importantes, qui conduisent à des appréciations défectueuses du futur de l'Europe et du monde.
Pour toutes ces raisons, nous avons décidé d'insérer dans notre revue une nouvelle rubrique traitant des aspects de l'actualité européenne ayant une dimension prospective, donc utiles aux analyses effectuées pour la France ou d'autres pays européens. Il ne s'agit pas de remplacer des publications existantes, ni même de commenter une actualité abondante et complexe, mais de mettre en évidence quelques éléments apportant une meilleure compréhension du futur. La rédaction de cette rubrique est assurée par Jean-François Drevet, ancien fonctionnaire à la Commission européenne qui, évidemment, s'y exprime très librement, ses réflexions n'engageant que lui-même. Cette première tribune traite du veto slovaque à l'édiction d'une position commune sur l'indépendance du Kosovo.

À lire également

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner