Revue futuribles n° 318

Boucher ou boulanger ? Deux stratégies d'entreprise inverses

Par

La France connaît, depuis maintenant plusieurs années, des annonces récurrentes de plans sociaux de la part d'entreprises contraintes de revoir leur organisation pour faire face aux évolutions de leur secteur d'activité (Danone, Seb, Moulinex, Michelin, IBM France, Hewlett-Packard...). C'est sans doute là une conséquence indirecte de la mondialisation économique qui rend la concurrence plus difficile. Néanmoins, comme le montre ici Hervé Sérieyx, le plan social est souvent aussi un ultime recours employé faute d'avoir pu, ou plutôt osé, mettre en oeuvre d'autres stratégies.
La pression désormais prégnante des actionnaires incite en effet bien davantage à réduire les coûts en coupant dans les effectifs : action à court terme, stratégie " du boucher " telle que la qualifie Hervé Sérieyx, reprenant les mots de Gary Hamel ; plutôt qu'à développer une stratégie de moyen terme privilégiant une mobilisation des énergies à la fois individuelles et collectives : stratégie " du boulanger ", visant à produire davantage de valeur ajoutée à moyen terme au profit de l'entreprise, des hommes et des femmes qui y travaillent en bonne intelligence et donc in fine au profit de la société dans son ensemble. Hervé Sérieyx livre ici un plaidoyer en faveur de la stratégie du boulanger, espérant que les acteurs économiques français mais aussi européens comprendront qu'elle est la plus payante à moyen et long termes.

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner