Revue futuribles n° 291

Institutions - Population

Édifiante canicule

Par

Alain Parant revient, dans cet article, sur les conséquences de la canicule qui a frappé la France au cours de cet été 2003, et sur la manière dont la société, dans son ensemble, a réagi à l'événement.
Après avoir montré combien cet épisode illustre, à nouveau, le défaut d'anticipation des pouvoirs publics français et leur incapacité à tirer les enseignements du passé, il analyse -avec un peu plus de circonspection que beaucoup d'observateurs ne l'ont fait jusque ici -la surmortalité constatée pendant cette période, ainsi que les facteurs et conséquences qui peuvent lui être associés. En particulier, Alain Parant relativise le rôle que pourraient jouer, à l'avenir, les solidarités informelles (familiales, notamment) dans l'assistance aux personnes âgées dépendantes : selon lui, la complexification de la cellule familiale, ajoutée à la généralisation du travail des femmes, pourrait bien renforcer la dégradation de telles solidarités et augurer alors " de futurs à long terme plus sombres que ceux complaisamment anticipés jusqu'à présent ".
Sur la canicule, plus précisément, l'auteur relève la dilution des responsabilités et le manque de réactivité des différents échelons de la décision, mais souligne aussi la responsabilité collective des Français. Outre les chiffres (la part réelle de la canicule dans la surmortalité en 2003 ne pourra être statistiquement établie, au mieux, que courant 2004), les solutions généralement énoncées pour éviter que se reproduise un tel événement sont, selon lui, souvent de trop courte vue et impliquent une réflexion plus avancée sur les interdépendances de nos activités (climatisation / énergie, énergie / pollution, pollution / vagues de chaleur). C'est pourquoi Alain Parant exhorte à ne pas faire de cet épisode " un coup de chaud pour rien ", et appelle de ses voeux un débat général sur les grandes tendances démographiques et sanitaires à l'oeuvre, et leur impact au sens large sur la société française.

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner