Revue futuribles n° 284

Population

Mondialisation et migrations. L'exemple des États-Unis

Par

Quels sont les déterminants principaux des flux migratoires internationaux ? Ceux-ci sont-ils déterminés par l'inégale croissance démographique entre Nord et Sud, ou par les disparités de développement économique et social ? Selon Douglas S. Massey, les flux migratoires sont directement liés au phénomène de mondialisation et à l'accroissement des flux de capitaux, de biens et de services.
Pour preuve, il montre qu'aux États-Unis, il y a eu deux périodes durant lesquelles les flux migratoires furent importants : d'abord de 1800 jusqu'en 1914, l'immigration étant alors directement corrélée à l'accroissement du commerce extérieur ; ensuite depuis la Deuxième Guerre mondiale et, surtout, la chute du mur de Berlin, avec le nouveau phénomène de mondialisation, lui aussi se traduisant clairement par la croissance forte du commerce extérieur.
La différence entre ces deux périodes est que, au début du XXe siècle, l'immigration était bien acceptée par le pays d'accueil alors que, désormais, celui-ci cherche - du reste sans grand succès - à la contrôler. L'autre différence est que, durant la première période de mondialisation, les immigrants venaient d'Europe alors que, désormais, ils viennent des nouveaux partenaires économiques majeurs des États-Unis : le Mexique, les Philippines, la Chine...
En conclusion, l'auteur souligne que l'accroissement des flux migratoires internationaux est inéluctable et directement corrélé au phénomène de mondialisation des échanges. Il montre aussi que les immigrants ne viendront pas des pays les plus peuplés et les plus pauvres, mais des pays avec lesquels les échanges commerciaux seront les plus importants.

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner