Revue futuribles n° 279

Géopolitique - Population

Les flux migratoires internationaux en Europe

L'évolution démographique des pays européens - comme celle de n'importe quel territoire - dépend certes de l'accroissement naturel de leur population (la balance entre les naissances et les décès) mais elle dépend aussi, et pour une large part, des flux migratoires avec l'extérieur, du solde donc entre les sorties hors de leur territoire et les entrées de populations, qu'elles soient d'origine européenne ou autre. Il est donc essentiel de bien mesurer ces flux migratoires et, pour peu que l'on entende aussi les maîtriser, de bien les anticiper ou, du moins, de comprendre quels sont les éléments qui peuvent jouer un rôle moteur ou frein vis-à-vis des déplacements de populations.
Hélas !, nous montrent Michel Poulain et Anne Herm, la connaissance effective des courants de migrations entre les pays européens et des flux d'immigration dans ces mêmes pays en provenance de pays tiers - bien qu'elle constitue certainement un préalable indispensable à l'adoption éventuelle d'une politique migratoire commune - demeure aujourd'hui extraordinairement délicate, parce que les outils qui nous permettraient de les mesurer ne sont pas parfaitement au point et diffèrent d'un pays à l'autre. Ainsi, nous montrent les auteurs, le nombre d'Italiens ayant immigré en Belgique donne-t-il lieu à des estimations tout à fait différentes suivant que l'on se réfère aux données statistiques de l'un ou l'autre de ces pays.
Michel Poulain et Anne Herm nous livrent ici une description parfois surprenante des outils permettant de mesurer cette mobilité internationale en soulignant les difficultés d'une telle mesure, les incertitudes qui pèsent en conséquence sur les chiffres collectés, voire les aberrations auxquelles on aboutit parfois.
Puis, dans une deuxième partie, tout en restant bien conscients de la précarité des données statistiques disponibles, ils nous livrent un panorama de la situation et des tendances majeures au sein de l'Union européenne, en s'attachant, dans un premier temps, à l'importance des populations d'origine étrangère dans chacun des États membres et, ensuite, à la spécificité des courants de migrations à l'intérieur de l'Union européenne en provenance des pays tiers.
Si l'accroissement des échanges démographiques intra-européens augure d'un heureux renforcement de l'unité européenne, les auteurs n'en concluent pas moins qu'il existe un besoin urgent de statistiques fiables sur les migrations internationales que, seule, une volonté politique claire à l'échelle européenne permettrait éventuellement de satisfaire. Hélas !, au sein même des États membres, ici plus encore qu'en d'autres domaines, de peur sans doute que la vérité ne dérange, on a fâcheusement tendance à esquiver le problème.

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner