Futurs d'antan, Revue futuribles n° 276

Entreprises, travail - Recherche, sciences, techniques - Société, modes de vie

Le déclin ottoman, l'imprimerie et Internet

Par

La France serait-elle condamnée à connaître le même déclin que l'Empire ottoman, celle-ci tardant à adopter Internet comme celui-ci, en son temps, s'opposa à la diffusion de l'imprimerie ? Voici, en substance la question que soulève dans ce " futur d'antan " notre collègue, André-Yves Portnoff.
Loin de prétendre se livrer à une étude exhaustive des causes du déclin de l'Empire ottoman et de considérer qu'elles sont toutes d'origine culturelle, l'auteur souligne le rôle qu'a pu jouer le refus de l'imprimerie, donc celui de la diffusion des idées, dans le déclin d'un empire, alors même qu'il était bien en avance par rapport à l'Europe chrétienne.
Exemplaire est ce récit qui ne prétend rien d'autre que montrer comment une nation ou une entreprise, au sommet de sa puissance, peut souffrir de ne point être suffisamment vigilante vis-à-vis d'une innovation majeure. Il souligne au demeurant le rôle essentiel de l'éducation, de la communication et, plus généralement, du progrès des connaissances et des idées dans le processus de développement.

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner