Revue futuribles n° 269

Territoires, réseaux

Prospective et dynamique des territoires

Par

Cessons de chercher des boucs émissaires extérieurs au maldéveloppement de nos territoires. Leurs performances, estime Michel Godet, dépendent essentiellement de la capacité des acteurs à se mobiliser autour de visions partagées. Et la prospective territoriale a pour vocation essentielle, à ses yeux, d'être ainsi le catalyseur d'initiatives locales, un processus ayant en somme pour objet principal de susciter la mobilisation des acteurs autour d'objectifs collectifs formés à partir d'une démarche de bas en haut (bottom-up).
Dans ce texte élaboré pour le forum européen de prospective régionale et locale qui doit avoir lieu à Lille les 18 et 19 décembre 2001, Michel Godet s'appuie à la fois sur son expérience en matière de prospective territoriale et sur les travaux menés par le comité national de pilotage des initiatives locales de développement.
Il entend montrer pourquoi l'anticipation est utile à l'action et comment le rêve féconde la réalité, combien en définitive l'avenir de nos territoires, comme celui de toute communauté humaine, dépend avant tout des initiatives qui, partant de la base, secrètent une dynamique collective. Au passage, il souligne tout en le relativisant le rôle des méthodes prospectives auxquelles, comme chacun le sait, il a en France attaché son nom.