Futurs d'antan, Revue futuribles n° 256

Entreprises, travail

Tarde, Cournot et la fin des temps

Par

François Vatin nous invite ici à relire l'étrange roman d'anticipation de Gabriel Tarde Fragment d'histoire future, publié en 1896, dont il s'attache à décrypter le sens tout en le resituant dans la mouvance d'une pensée qui, le XIXe siècle finissant, se trouve marquée à la fois par la fascination du progrès des sciences et, déjà, le thème de la fin de l'histoire.
La révolution industrielle aidant, Gabriel Tarde décrit une société ayant atteint, au niveau mondial, le summum de la prospérité (la mondialisation heureuse) mais qui, vite, est atteinte par la tyrannie de l'ennui et, finalement, sombre en raison d'une catastrophe naturelle : l'extinction brutale du Soleil. Une société qui, en définitive, devra pour survivre se muer en une pure civilisation de l'esprit et se réfugier dans un étroit espace souterrain, la condamnant à pratiquer une stricte politique malthusienne.
Très imprégné des idées de son temps, notamment celles de Cournot, Gabriel Tarde nous livre une réflexion sur l'avenir de l'espèce humaine, l'ordre et le désordre, le progrès des sciences et des arts, toujours suspendu au risque des cataclysmes et de la barbarie.

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner