Revue futuribles n° 252

Éducation

Feux croisés sur l'école. À propos des ouvrages de Samuel Johsua, de Jean-Pierre Le Goff, de Philippe Joutard et de Claude Thélot

Par

Alain Michel rend compte de trois livres récents relatifs à l'enseignement en France : celui de Samuel Johsua, L'École entre crise et refondation (Paris : La Dispute, 1999, 217 p.), celui de Jean-Pierre Le Goff, La Barbarie douce. La modernisation aveugle des entreprises et de l'école (Paris : La Découverte, 1999, 126 p.), et celui de Philippe Joutard et Claude Thélot, Réussir l'école. Pour une politique éducative (Paris : Seuil, 1999, 289 p.). Ces ouvrages mettent en exergue les défis (ou la crise, selon les termes de Samuel Johsua) auxquels est aujourd'hui confrontée l'école, ainsi que les finalités de cette dernière - en particulier l'objectif de l'égalité des chances et l'importance non seulement de transmettre des savoirs, mais aussi de préparer à la vie professionnelle et à la citoyenneté.
Alain Michel souligne la difficulté qu'il y a aujourd'hui à adapter le système éducatif français au changement (en raison d'une insuffisante évaluation de ses performances et de sa trop forte centralisation, selon Philippe Joutard et Claude Thélot). Il prône une plus grande rationalité des procédures d'évaluation des élèves et une plus grande transparence dans le fonctionnement de l'école - sans pour autant rallier le " discours managérial moderniste " que critiquent vivement Jean-Pierre Le Goff et Samuel Johsua.
Plus généralement, après avoir montré les divergences d'analyse de ces différents auteurs, il insiste sur leurs points de convergence : " L'école ne peut résoudre seule les contradictions et les nouveaux défis de notre société [...] Tous ces auteurs sont convaincus de la nécessité de promouvoir une réelle égalité des chances. " Ce qui implique notamment " une plus grande autonomie des établissements et un pilotage national fixant un cadre (notamment [un] socle de culture commune) ", et une reconnaissance accrue des acteurs, en particulier des enseignants qui, pour leur part, ajoute Alain Michel, doivent aussi s'adapter aux changements en cours dans notre société.

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner