Revue futuribles n° 247

Économie, emploi - Institutions - Population

Les transferts entre générations. L'État, le marché et les familles

Luc Arrondel et André Masson analysent ici les relations intergénérationnelles en montrant, en substance, que les échanges, ascendants et descendants, publics et privés, de plus en plus évoqués en raison de l'attention légitimement portée à l'avenir des retraites, ne sauraient être correctement appréhendés sans prendre en considération les structures et relations familiales.
Ils montrent que le débat sur l'avenir des retraites se limite trop souvent à deux acteurs, le marché et l'État (et à deux systèmes, la répartition et la capitalisation). Ils soulignent la nécessité de tenir compte des flux intrafamiliaux, qui peuvent s'organiser de manière fort différente suivant les moyens financiers disponibles, le nombre et les préférences des générations.
Après avoir rappelé les arguments essentiels invoqués à l'appui du débat capitalisation vs. répartition, ils insistent sur le rôle essentiel que joue la famille et comment ce rôle peut évoluer à mesure que le nombre de générations augmente et que se multiplient les redistributions inter et intra générationnelles. Leur propos est illustré à l'aide des données disponibles pour la France, mais il concerne, à l'évidence, tous les pays atteints par ce processus de vieillissement démographique.

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner