Revue futuribles n° 234

Entreprises, travail

Pour une culture politique du temps. Quel dialogue entre passé, présent, avenir ?

Par

Jean Chesneaux montre combien la distinction entre présent, passé et futur - ou la tripartition du temps - est légitimement fondée en raison de la nature toute différente de ces trois instances (ek-stases), combien en particulier le passé et le futur sont essentiels pour conférer un sens au présent, nous permettre d'assurer pleinement la responsabilité vis-à-vis d'un avenir qui demeure, pour l'essentiel, à construire.
Il dénonce le primat aujourd'hui accordé au présent (le présentéisme) qui, en reniant son rôle de trait d'union entre la mémoire et le projet, conduit au non-sens, le prive de son attribut essentiel, celui d'être le moment privilégié où s'exprime la volonté des hommes et des sociétés.
Alors que "tout conspire pour tenter de casser le sablier du temps", Jean Chesneauxinvite à "habiter le temps" dans ses trois dimensions, chacune éclairant l'autre et concourant à la "culture politique du temps" qui, seule, nous permet d'échapper à son esclavage.
H.J.

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner