Revue futuribles n° 224

Géopolitique - Institutions

L'effet de serre est-il politiquement gérable ?

Par

Le texte de Philippe Roqueplo - tiré de sa communication au colloque international de Fontevraud "Quel environnement au XXIe siècle ? Environnement, maîtrise du long terme et démocratie" - porte sur une question essentielle : celle de la capacité des régimes démocratiques à mettre en oeuvre les politiques dont ils reconnaissent eux-mêmes la nécessité.
L'auteur part d'un problème particulier - l'effet de serre - qu'il compare ensuite à un autre problème - celui résultant des pluies acides.
À défaut de pouvoir l'éviter, l'effet de serre - même dans l'hypothèse d'une forte croissance démographique et économique - pourrait d'ici à 2100, d'un strict point de vue technique et économique, être limité. Mais encore conviendrait-il qu'il y ait une très forte volonté politique pour infléchir les évolutions en cours. Or, souligne l'auteur, dans les démocraties, le pouvoir des élus est précaire (suspendu à la volonté du peuple) et confronté en permanence aux jeux d'influence de groupes de pression antagonistes.
Donc tout se passe bien - ce fut le cas s'agissant de l'affaire des pluies acides - lorsqu'il y a une très forte mobilisation populaire allant de surcroît dans un sens favorable à l'intérêt économique bien compris des acteurs. En revanche, lorsque ces deux conditions ne sont pas réunies - ainsi en est-il au sujet de l'effet de serre, en dépit de la mobilisation des scientifiques et d'une certaine sensibilisation des populations n'ayant pas cependant entraîné de forte mobilisation - il n'y a point d'urgence politique et donc point de décision ni au niveau national ni, a fortiori, au niveau international, là où s'opposent les intérêts très divergents des parties (qui auront beau jeu de trouver mille prétextes pour éluder la question).
À supposer enfin que l'on parvienne, sous l'influence des experts, à un consensus inter-gouvernemental, rien ne permet - tout au contraire - d'imaginer qu'il sera suivi d'effets, sa mise en oeuvre impliquant la remise en cause de trop d'intérêts divergents.

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner