Revue futuribles n° 215

Économie, emploi - Géopolitique

Libre-échange euro-méditerranéen. Marché de dupes ou pari sur l'avenir ?

L'Europe et les pays méditerranéens se sont engagés dans la voie de l'association. Ils ont décidé de développer une coopération politique et sociale et de constituer des zones de libre-échange : les accords d'association, déjà conclus ou en cours de négociation, prévoient la mise en place graduelle du libre-échange industriel, accompagnée d'une augmentation de l'aide financière de l'Union européenne. Pourtant certaines voix s'élèvent pour exprimer des réticences ou, du moins, un certain scepticisme : le libre-échange ne serait-il pas un marché de dupes dont les gains n'iraient, en réalité, qu'à l'Europe ? Le risque existe, en effet, que les ruptures provoquées par l'ouverture empêchent les économies méditerranéennes, encore fragiles, de tirer bénéfice de la libéralisation. Mais, dans ce cas, l'Europe serait, elle aussi, perdante. Le projet régional est un pari sur l'avenir que font, ensemble, les pays méditerranéens et l'Union européenne. Cette dernière devra, à la fois, encourager l'ouverture méditerranéenne pour que l'option du gradualisme ne conduise pas à ajourner les réformes, intensifier la coopération pour contenir les sources de déséquilibre et, enfin, surmonter ses propres réticences à accorder une ouverture plus large de son marché aux produits agricoles méditerranéens.

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner