Revue futuribles n° 184

Économie, emploi

Le revenu d'existence. Un moyen essentiel pour sortir de l'impasse sociale

Par

Est présentée la thèse défendue par l'Association pour l'Instauration d'un Revenu d'Existence (AIRE) qui, constatant que le nombre d'exclus s'accroît alors que la richesse augmente, déclare la fin inéluctable du plein emploi ("la bataille pour l'emploi est un combat d'arrière-garde") et souligne les limites que rencontre notre système de redistribution basé sur un "salariat de plus en plus réduit".
Pour les membres de l'AIRE, le contrat social fondé sur l'emploi à durée indéterminée doit être remplacé par un nouveau contrat social fondé sur l'allocation d'un revenu de base inconditionnel versé à tous de la naissance à la mort, estimé en "valeur-temps" et indexé sur la richesse de la communauté.
P. Riché rappelle comment est calculée cette valeur en tenant compte de la mesure du temps et de son usage rapportés à la masse monétaire moyenne par individu et montre ainsi que le revenu d'existence proposé aurait pu s'élever en France en 1992 à 1 575 F par mois et par individu (soit 1 000 milliards de francs pour la collectivité qui, toutefois, se traduirait par un besoin de financement n'excédant pas 260 milliards !).
Au-delà du débat sur l'opportunité d'instaurer un revenu sans contrepartie ("inacceptable, dit l'auteur, dans les milieux bien pensants"), est soulevée la question de son mode de calcul, de son niveau, de son financement et de ses effets sur la société...

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner