Revue futuribles n° 181

Institutions - Société, modes de vie

Contre le viol psychique. Les sectes et la loi

Par

La désacralisation des grandes institutions (famille, Eglise, patrie), le déclin des grandes idéologies, la disparition des repères traditionnels, l'absence de perspectives, voire une certaine "désespérance", ne formeraient-ils pas un terrain particulièrement favorable à l'essor des sectes, tout comme à celui des sciences occultes, antidote à l'angoisse croissante qu'éprouvent nos contemporains en cette ère de grande turbulence ?
Les statistiques font cruellement défaut pour prendre une juste mesure du phénomène et identifier quelle est précisément la tendance. Mais de nombreux indices nous donnent à penser que le désarroi actuel est particulièrement propice au développement de divers "réducteurs d'angoisse" parmi lesquels figurent en bonne place les sectes comme nombre de mouvements extrémistes. La démocratie et les droits de l'homme ne seraient-ils donc pas en danger, confrontés à une menace contre laquelle nous semblons particulièrement démunis ?
J.P. Morin décrit le jeu subtil des sectes et souligne combien il est difficile de le déjouer, voire tout simplement de permettre à leurs adeptes de s'en sortir.
Il montre en particulier combien la législation en l'espèce est d'application difficile et suggère finalement d'y introduire un nouveau concept : celui de "captation de consentement" destiné à protéger les victimes contre ce qu'il qualifie de "viol psychique".

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner