Forum, Revue futuribles n° 175

Économie, emploi

Consommateurs contre producteurs. Le libre-échange en question

Par

Partant d'Adam Smith et de la division de l'homme en deux rôles, celui de producteur et celui de consommateur, Michel Drancourt montre comment les États-Unis ont fondé leur prospérité sur la libre concurrence entre entreprises échangeant des biens différents. Mais comment, encourageant les autres pays libres à emprunter le même modèle, s'est développée à l'échelle internationale une concurrence encore plus vive n'opposant plus seulement des entreprises mais aussi des systèmes économiques et sociaux : l'Europe se trouvant ainsi - du fait de systèmes de protection sociale très élaborés - handicapée par rapport à d'autres régions où les coûts sociaux sont sensiblement moindres.
Partant de ce constat, l'auteur montre en substance que l'on est soumis à l'alternative, ou de maintenir nos privilèges au détriment de l'emploi (notamment du fait des délocalisations), ou d'élever des barrières à l'encontre d'un libre-échange aujourd'hui planétaire. M. Drancourt comparant alors le Japon, les États-Unis et l'Europe, montre que si les deux premiers ont solidement assis leur prospérité sur un MARCHÉ intérieur bien défini, ils ont aussi adopté vis-à-vis de l'extérieur une politique, ici offensive, là défensive, qui n'a aucun égal en Europe aujourd'hui.
En bref, l'auteur montre que, si les États-Unis (et demain l'ALENA) et le Japon ont une politique en matière de commerce extérieur sans concessions vis-à-vis de leurs concurrents, l'Europe " ressemble à un tissu d'arlequin en train de s'effiloche ". Dans ce climat de compétition inégale, qui l'emportera demande M. Drancourt, la libre concurrence entre les entreprises, de plus en plus mondiale, ou les Etats plus ou moins rassemblés en ensembles cohérents ? " La décision finale faute d'Europe, viendra une fois de plus de l'Amérique ".

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner