Revue futuribles n° 165

Économie, emploi - Institutions

Le temps de travail, enjeu de luttes sociales

Par

Il n'est point de bonnes réflexions prospectives qui puissent être conduites sans un minimum d'attention portée à l'histoire et d'analyse causale sur les évolutions passées, ceci ne signifiant pas à l'évidence que - les mêmes facteurs entraînant les mêmes effets - tout se répétera indéfiniment à l'identique.
En rappelant ici quelles furent les grandes étapes de la réduction du temps de travail, particulièrement en France, P. Fridenson montre que celles-ci furent le fruit essentiellement d'âpres luttes ouvrières qui - avec le concours de quelques réformateurs éclairés - eurent raison de la résistance des employeurs, pour finalement se traduire par la réduction presque de moitié de la durée annuelle du travail en l'espace d'un siècle.
L'auteur montre toutefois combien, au cours des dernières décennies, la négociation semble avoir pris le pas sur les conflits sociaux, ceci n'étant peut-être que l'amorce d'un changement radical notamment de la part des employeurs, largement imputable sans doute aux mutations structurelles de l'appareil productif...
Au contraire d'hier, la réduction du temps de travail se poursuivra-t-elle demain au travers d'accords pacifiquement conclus entre les acteurs jadis en conflit ?

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner