Revue futuribles n° 165

Économie, emploi - Société, modes de vie

La répartition du temps dans les sociétés post-industrielles

Par

Analysant ici l'évolution à long terme de la répartition du temps et de son usage, J. Gershuny commence par rappeler combien, dans les sociétés préindustrielles, les budgets-temps étaient différents suivant les classes sociales : le travail de la " classe laborieuse " permettant d'assumer les loisirs de la " classe oisive ".
Il montre ensuite suivant quelles modalités bien différentes fut dégagé, partagé et utilisé le surplus de temps libéré à l'époque de l'industrialisation, suivant les classes sociales mais aussi les sexes et la nature des activités, selon notamment leur caractère marchand ou non marchand.
Puis, s'appuyant sur les enquêtes comparatives menées notamment au niveau de huit pays industrialisés, J. Gershuny souligne combien, au cours des dernières décennies, s'est estompée la distinction entre classes sociales, s'est accru le volume de temps libre et finalement a pu être observée une convergence dans l'évolution de l'emploi du temps entre les sexes et les pays, même si finalement l'usage qui est fait du temps hors travail demeure assez différent suivant les catégories sociales et les pays.
Au travers de ce papier, l'auteur montre en définitive combien l'analyse de la répartition du temps et de son usage peut être révélatrice de transformations sociales qui, très largement, échappent à l'analyse économique et quels sont finalement les déterminants, caractéristiques et conséquences majeures des évolutions observées et prévisibles.

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner