Revue futuribles n° 100

Entreprises, travail

Les images de l'an 2000 au fil du temps

Par

L'opinion publique regarde le futur par le petit bout de la lorgnette. La perception collective de l'avenir, telle qu'elle ressort des sondages, est plus directement inspirée par l'air du temps que par un début d'analyse des grandes variables qui contribuent à transformer l'économie et la société. Telles sont quelques-unes des conclusions que tire Jacques Antoine d'un examen rétrospectif des principaux sondages des vingt dernières années portant sur l'avenir.
Reste que cette radioscopie, devenue permanente, des opinions des Français renseigne utilement le prospectiviste sur certains biais auquel il n'échappe pas toujours lui même. Ainsi, par exemple la prise en compte des décalages temporels : les grandes mutations technologiques qui appartenaient encore à un horizon lointain, et a priori radieux pour les citoyens des trente glorieuses, ne relèvent plus vraiment de la prospective pour les jeunes gens de 1986 : le robot à l'usine et l'ordinateur en classe semblent faire partie intégrante de leurs univers quotidiens. Mais quel prospectiviste aurait parié, il y a quinze ans, que, par une sorte d'effet de compensation, des valeurs assez traditionnelles comme la famille, l'amitié ou le travail seraient réhabilitées ? L'exercice rétrospectif auquel nous convie Jacques Antoine a le mérite de nous montrer comment les lunettes du présent obscurcissent parfois notre vision du futur.

S'abonner à la revue

Principale revue de prospective en langue française, la revue Futuribles est un bimestriel disponible au format papier ou numérique. Découvrez nos trois formules d'abonnement.

S'abonner