Jeux

Note de veille

Société, modes de vie

De nouveaux serious games ?

Depuis le début des années 2000, les entreprises utilisent des « serious games » (jeux sérieux) dans le domaine des ressources humaines, que ce soit pour former leurs cadres à des situations délicates de management ou pour tester des candidats lors de processus de recrutement [1]. En les faisant jouer sur écran, ils peuvent apprendre de nouvelles compétences ou l’on peut mesurer leur aptitude à certaines situations de travail. Par la suite, des jeux d’un genre nouveau ont été développés ...

(encore 1308 mots)

Analyse prospective

Recherche, sciences, techniques - Société, modes de vie

Les nouveaux usages du jeu vidéo

Les jeux vidéo sont partout : sur les consoles, les ordinateurs, les téléphones portables et, maintenant, dans les entreprises et les écoles. Cet univers du jeu vidéo, longtemps réservé à quelques passionnés, s’ouvre donc désormais à tous les publics et à toutes les causes. Le jeu est de moins en moins une fin en soi : il peut servir « d’appât » publicitaire pour les entreprises, d’outil de formation pour les employeurs, ou de support pédagogique pour les professeurs. Cette note ...

(encore 36 mots)

Note de veille

Ressources naturelles, énergie, environnement

Jouer pour changer le monde ?

Le réchauffement climatique, les problèmes de faim dans le monde et la recherche de nouvelles sources d'énergie ne seraient-ils que des jeux ? Hélas non, mais de plus en plus de serious games (jeux sérieux) proposent de sensibiliser leurs utilisateurs à certains des défis du monde actuel sous une forme " ludique ".

Revue

Recherche, sciences, techniques

L’homme en échec, suite et fin

La défaite du champion d'échecs Garry Kasparov devant l'ordinateur d'IBM Deep Blue, en 1997, a souvent été décrite comme celle de l'humanité face à la machine. Thierry Libaert avait déjà analysé cet événement pour Futuribles (n° 228, février 1998), relativisant la portée de cette victoire. Depuis lors, deux matchs revanche homme / machine ont été joués (en 2002 et 2003) et se sont soldés par un résultat nul ; Thierry Libaert prolonge donc ici sa réflexion sur le ...

(encore 111 mots)

Revue

Économie, emploi - Entreprises, travail - Société, modes de vie

Japon : le marché du hasard

Le Japon reste, avec les États-Unis et le Royaume-Uni, un des pays industrialisés où l'on travaille le plus. Mais l'industrie des loisirs néanmoins y est particulièrement développée puisqu'elle représente 17 % du PNB et 28 % de la dépense finale des ménages (contre seulement 6 % en France). Au sein de celle-ci, les jeux de hasard jouent un rôle fondamental, particulièrement le pachinko qui, à lui seul, représente 1,4 fois le chiffre d'affaires de l'industrie automobile nippone ...

(encore 168 mots)

Revue

Recherche, sciences, techniques

L’homme en échec ?

Le jeu d'échecs, comme peut être le "jeu de go", sont des jeux qui, dans l'imaginaire collectif, symbolisent l'intelligence humaine - voire ce que certains aujourd'hui appellent l'intelligence stratégique. La défaite de Garry Kasparov devant l'ordinateur Deep Blue d'IBM a donc fait sensation puisque, au-delà de son exploitation commerciale, elle a marqué aux yeux d'un grand nombre la suprématie de la machine - quand bien même celle-ci a été conçue par l'homme - sur ...

(encore 65 mots)