Cinéma

Forum

Société, modes de vie

Avatar, vous avez dit avatar ?

En 1996, Chantal Lebrun avait analysé, dans les colonnes de Futuribles, la confusion croissante entre le réel et le virtuel. Elle constatait alors que le virtuel entrait progressivement dans les « univers » quotidiens et que, déjà, la frontière avec le réel avait tendance à se brouiller. Presque 15 ans plus tard, cette question est, selon l’auteur, plus que jamais d’actualité, comme le révèle le dernier film du réalisateur américain James Cameron, Avatar. Ce film d’animation en trois dimensions ...

(encore 161 mots)

Revue

Ressources naturelles, énergie, environnement - Société, modes de vie

Changement climatique : le film catastrophe. À propos du film Le Jour d’après

En mai 2004 est sorti en France le premier film traitant de la possibilité d'une catastrophe climatique planétaire. Le Jour d'après, film américain à grand spectacle, développe le scénario d'un changement climatique violent entraînant, à travers toute la planète, de gigantesques ravages : inondations, tornades, températures d'une ampleur inédite... André Lebeau, ancien président de la Société météorologique de France, a vu ce film pour Futuribles. Il nous en livre son analyse, notamment sur le plan de la ...

(encore 47 mots)

Revue

Recherche, sciences, techniques - Société, modes de vie

Investir dans la production audiovisuelle. Un plan de relance pour une industrie sinistrée

Tout comme l'Education Nationale, la télévision française ne cesse de faire l'objet de réformes et, cependant, sa qualité baisse inexorablement. Cessons donc de modifier les structures, de changer les hommes, nous dit Louis Bériot, le problème n'est pas là. Il réside dans le fait que nous ne produisons pas suffisamment de programmes de qualité et que nous "bouchons donc les trous" en diffusant des émissions de divertissement de plus en plus médiocres. Il faut relancer la production ...

(encore 55 mots)

Revue

Recherche, sciences, techniques - Société, modes de vie

Création audiovisuelle : pour une politique de rupture

L'industrie audiovisuelle française est en effet sinistrée, affirme O. Thomas. Tout d'abord parce que les budgets des chaînes de télévision sont totalement absorbés par des frais de personnel d'autant plus pléthoriques qu'on embauche au gré des changements politiques, mais qu'on ne licencie jamais, et par les dépenses en matériel qu'entraîne une rapide évolution des équipements. Il ne reste donc plus d'argent pour financer la production. Ensuite, les chaînes de télévision françaises, plutôt que ...

(encore 220 mots)

Revue

Économie, emploi - Recherche, sciences, techniques - Société, modes de vie

Les échanges internationaux dans l’audiovisuel

Qui ne se souvient du slogan, lancé en France après le premier choc pétrolier, "nous n'avons pas de pétrole mais nous avons des idées". Alors que la richesse des nations repose de plus en plus sur l'investissement et la production d'immatériels, ces idées devraient être sans nul doute de puissants exportateurs de brevets, de logiciels, de programmes audiovisuels... Hélas il n'en est rien. Dans le seul domaine de la production audiovisuelle, et malgré la pauvreté des ...

(encore 36 mots)